Droits des enfants
Il aura fallu 200 ans depuis les Droits de l'Homme, en 1789, pour qu'on juge enfin nécessaire de promulguer les Droits de l'Enfant en 1989.

Cette démarche n'est pas comprise par de nombreuses personnes. Elles pensent que les adultes savent très bien comment s'y prendre pour élever les enfants.  La réalité nous prouve tous les jours le contraire. Ne serait-ce qu'en France, ce sont entre 200 et 400 enfants qui meurent chaque année sous les coups de leurs parents.
L'addition est insupportable si l'on fait le calcul de ce que cela représente au niveau mondial. Et l'on ne compte pas les enfants battus qui sont en vie et qui endurent un supplice leur enfance durant.

- Mais ce sont des exceptions, me direz-vous.

- Malheureusement pas. Et c'est sans compter avec la majorité des enfants qui subissent d'une manière ou d'une autre la Violence Educative Ordinaire (VEO). Ce concept sera abordé à plusieurs reprises, soit dans mon blog, mes vidéos et mes podcasts.
Et même si ces violences étaient exceptionnelles, elles seraient tout autant inacceptables !


Les adultes ont une relative insensibilité aux souffrances des enfants. Elles les touchent moins que celles infligées aux adultes. Cette étrange particularité sera traitée à l'occasion sous le terme que j'ai inventé, celui de la lésion empathique.
En attendant, laissons-nous réfléchir au sens profond de cette citation anonyme :

Pourquoi appelle-t-on

- cruauté le fait de frapper un animal
- agression le fait de frapper un adulte
- éducation le fait de frapper un enfant ?
* * * * *
Voici la magnifique chanson qu'Yves Duteil a écrite pour mettre les textes juridiques des droits de l'Enfant en paroles compréhensibles pour tous.

Choeur d'enfants Sotto Voce et Yves Duteil

>>> Paroles de la chanson <<<
* * * * *

1789: déclaration des droits de l’homme
1989 (seulement !) : déclaration des droits de l’enfant



LES DROITS DES ENFANTS

1. Le droit à l’égalité et à la protection contre toute forme de discrimination, indépendamment de la race, de la religion, de l’origine et du sexe.
2. Le droit à un nom et à une nationalité.
3. Le droit à la santé.
4. Le droit à l’instruction et à la formation.
5. Le droit d’avoir des loisirs pour jouer et se reposer.
6. Le droit de s’informer, de s’exprimer, d’être entendu et de se réunir.
7. Le droit à une sphère privée et à une éducation dans un esprit d’égalité et de paix.
8. Le droit à des secours immédiats en cas de catastrophe et de détresse ainsi qu’à la protection contre les mauvais traitements sous toutes leurs formes.
9. Le droit d’avoir une famille qui vous protège et un lieu sûr.
10. Le droit à des soins particuliers en cas d’handicap.
Levez la main contre la fessée
« Levez la main contre la fessée »
Action de sensibilisation lancée par le Conseil de l'Europe en juin 2008